Messages du président

Messages du président – 2020

By 01/02/2020septembre 22nd, 2021No Comments
Décembre 2020

Et le temps des Fêtes arrive à grand pas

Il n’y a pas une journée où le message de distanciation ne nous est pas rappelé. Les messages véhiculés par les médias varient d’une source à l’autre. Nous écoutons ceux de nos premiers ministres presqu’à tous les jours et ils varient continuellement et quelquefois même se contredisent. Les journalistes invitent des spécialistes de différents milieux et leurs réponses vont intentionnellement avec leur discipline. Les urgentologues crient qu’il n’y a plus de place dans les salles d’attente, les psychologues identifient les problèmes conséquents au confinement, les commerçants crient à l’injustice et le personnel médical est à bout de souffle. Et le temps des Fêtes arrive à grand pas… Et nous devons, comme personne très vulnérable puisqu’étant une personne stomisée autoriser ou non nos proches éloignés dans des régions classifiées rouge à nous visiter.

Au début du confinement les meilleurs scientifiques interrogés nous ont promis, dans un message d’espoir, un vaccin avant la fin . . .

Lire la suite
Novembre 2020

Suis-je seul?

J’étais au téléphone avec une dame me demandant des renseignements sur le crédit d’impôt pour les personnes handicapées et à ma grande surprise elle m’apprit qu’elle était devenue une personne stomisée depuis 28 ans, qu’elle n’avait jamais rencontré une autre personne stomisée, qu’elle ne recevait pas l’allocation annuelle et aussi qu’elle ne savait pas qu’il y avait deux associations de personnes stomisées dans sa région. Plus les saisons changent et plus je me rends compte que les informations pour les personnes stomisées sont partielles ou inexistantes, et malgré qu’il existe sept associations de personnes stomisées actives au Québec, il y a encore beaucoup trop de personnes stomisées qui sont laissées à elles-mêmes.

Lorsque j’ai constaté, au moment de la fondation de l’Association québécoise des personnes stomisées (AQPS) en novembre 2003, que les 12 associations régionales . . .

Lire la suite
Octobre 2020

La RAMQ s'intéresse à nous

Le 27 août dernier, j’ai reçu un message d’une conseillère client de la Régie de l’assurance maladie, me disant qu’une étude visant à améliorer le programme d’aide pour les gens ayant subi une stomie se déroulerait cet automne. Ces travaux d’amélioration de la direction de la recherche et de la responsabilité sociale, sont sous la tutelle de la vice-présidence aux services aux personnes assurées de la Régie de l’assurance maladie du Québec mieux connue sous l’appellation RAMQ.

Au début de septembre 2020 . . .

Lire la suite
Septembre 2020

600 $ Pourquoi pas?

Nous venons de passer un été qui restera inoubliable tant par la température que par le changement de comportements qui nous a été imposé par les autorités gouvernementales. Peu importe où je vais, il y a des changements majeurs. Que ce soit à l’épicerie, où il y a des files d’attente à n’en plus finir ou à l’hôpital, où je dois me rendre régulièrement, avec les nombreuses questions souvent très personnelles. Dans les médias on nous rapporte toujours les extrêmes et on tente de nous faire croire que c’est toute la population qui se comporte comme ça.

La vie quotidienne, pour la plupart des personnes stomisées . . .

Lire la suite
Juillet-août 2020

La différence

Il y a deux semaines, lors de ma première rencontre ZOOM avec l’exécutif de l’AQPS, j’ai souri intérieurement en apercevant les changements dus au confinement. Le fait de rester dans un milieu restreint pendant près de trois mois, sans les services que nous avons le loisir d’avoir habituellement, avait légèrement modifié l’apparence de ces personnes que je connais depuis plusieurs années. Des souvenirs de mon enfance me sont apparus soudainement.

J’ai grandi dans un milieu à la campagne où, dans les premières années de ma vie, je n’ai pas souvent rencontré . . .

Lire la suite
Juin 2020

La perte d'identité

Lorsque j’ai stationné mon véhicule au deuxième stationnement de l’épicerie, je me suis aperçu qu’il y avait beaucoup plus de changements que je ne m’étais imaginé. Presque toutes les voitures dans le stationnement étaient éloignées l’une de l’autre de la largeur d’une voiture, c’est-à-dire plus ou moins deux mètres. La file d’attente pour entrer à la seule porte accessible de l’édifice était longue et silencieuse. La dame qui arriva en même temps que moi arrêta soudainement pour me laisser passer. Elle recula de plusieurs pas et, voulant la remercier, je ne vis que ses yeux qui étaient sans expression. Son chapeau la protégeant du soleil descendait sur son front et un genre de masque très coloré lui couvrait pratiquement tout le reste du visage. La presque totalité des personnes attendant d’entrer avaient aussi suivi la consigne provinciale, car je ne voyais que la partie supérieure de la tête à partir des yeux. Le silence était lourd et me dérangeait. Toutes les têtes étaient penchées, car leurs yeux étaient rivés sur leur téléphone.

Moi qui ai l’habitude de sourire à tout le monde . . .

Lire la suite
Mai 2020

Et après

Le beau temps arrive à grand pas comme s’il n’était rien arrivé. Les oiseaux sont de retour et gazouillent dès l’apparition de la lueur du jour. La neige est presque disparue un peu partout et les rues sont remplies de personnes plus ou moins inconnues. Ce sont nos voisins et c’est la première fois que nous avons la chance de les saluer quotidiennement. Les autos sont de moins en moins utilisées et la marche est l’activité principale autorisée.

Nous avons respecté le message, répété quotidiennement, qui était de rester à la maison pour éviter d’entrer en contact . . .

Lire la suite
Avril 2020
Une pause inattendue

Plus les heures passent et plus le confinement sera long…

La majorité des gens se sont lancés dans les épiceries dès que les premiers signes de contagion se sont manifestés et une certaine pénurie est alors apparue. Mais heureusement cela a été de courte durée. Les dirigeants de la Santé publique ont été rapides à réagir et nous avons alors constaté que les élus du Québec avaient la capacité à réagir avec conviction et diligence.

J’ai reçu dès les premiers jours un courriel du MSSS adressé aux organismes communautaires ayant une clientèle vulnérable et demandant de limiter les rencontres prévues ou à venir. J’ai transmis . . .

Lire la suite
Mars 2020

Crédit d’Impôt pour Personnes Handicapées (CIPH)

La chaleur au printemps arrive en même temps que le temps de l’impôt. Les informations que je vais vous donner dans ce texte vont être valides durant toute l’année. En septembre dernier, lors du congrès annuel de l’Association des personnes stomisées du Saguenay-Lac-St-Jean, monsieur Denis Renaud, agent local de la visibilité de l’Agence du revenu du Canada a fortement recommandé de ne pas envoyer le formulaire du Crédit d’Impôt pour Personnes Handicapées (CIPH) en même temps que notre rapport d’impôt. Et la déduction s’applique pour une année entière.

Le crédit d’impôt pour 2019 correspond à 8 416 $ de déduction pour le fédéral à la ligne 31600 (8 235 $ en 2018) et 3 391 $ au provincial à la ligne 376 (3 334 $ en 2018). Il ne faut pas oublier . . .

Lire la suite
Février 2020

Encore plus de services

Lorsque toutes les associations de personnes stomisées au Québec se sont regroupées en 2003 sous l’appellation Association québécoise des personnes stomisées (AQPS), je pensais que la majorité des personnes stomisées au Québec seraient informées. Au bout de quelques réunions, je me suis rendu compte que les informations distribuées aux personnes stomisées via les associations régionales étaient variées, différentes et ne rejoignaient qu’à peine 10 % des personnes stomisées. En 2008, madame Christiane Basque a mis en place un site WEB www.aqps.org dont le but principal était d’informer toutes les personnes stomisées du Québec, les personnes stomisées membres des associations régionales et toutes les autres personnes stomisées permanentes ou temporaires.

Nous nous sommes aussi rendu compte . . .

Lire la suite
Janvier 2020

T’es-tu ben dans ton coton ouaté?

Vingt vingt (2020) Il va falloir s’habituer. Je pensais que nous allions dire, pour cette nouvelle décennie, deux mille vingt (2020) mais les médias nous ont vite montré quoi dire. Je ne pensais pas qu’un jour les médias sociaux allaient devenir aussi influents. La majorité des études ou analyses des dernières années ont fortement critiqué, négativement, le temps consacré par nos jeunes sur ces appareils numériques appelés encore téléphone. C’est tout excepté un téléphone. Essayez de rejoindre une personne sous la trentaine autrement que par texto. En moins d’une décennie, la presque totalité de la population mondiale s’est sentie en communication avec les autres sans se parler ou se voir. C’est un changement impressionnant de la perception d’avoir un ami, qui s’est produit. La majorité des gens que je côtoie ont les yeux rivés sur leur écran. Ces personnes sourient et sont, pour la plupart du temps, heureuses. Le fait de penser que nous sommes ou serons écoutés ou lus nous réconforte.

Le fait de ne plus s’adresser à notre entourage . . .

Lire la suite