Mission

Vivre avec une stomie

Les victimes de plusieurs maladies inflammatoires doivent un jour subir une intervention chirurgicale et envisager la perspective de devoir vivre, de manière permanente ou temporaire, avec une prothèse externe amovible. Celle-ci peut prendre diverses formes dont l'iléostomie, la colostomie et l'urostomie, à titre d'exemples.

Le choc initial passé, grâce au chirurgien et aux personnels spécialisés dans la mise en place des prothèses, la personne stomisée est généralement en mesure de se prendre rapidement en charge et de gérer sa nouvelle condition.

L'existence d'associations régionales qui facilitent à la fois les rencontres et la distribution de documentation, permet une meilleure réinsertion sociale et représente pour certains des occasions d'échanges irremplaçables.

Un réseau d'aide unique et spécialisé

Les regroupements de personnes stomisées ne sont pas nouveaux au Québec. Certaines associations régionales membres de l'AQPS ont été créées, il y a plus d'un demi-siècle.

Les membres de ces associations et les  bénévoles qui les composent s'activent principalement à l'assistance aux nouveaux opérés ainsi qu'à la diffusion d'informations variées par le truchement de rencontres, bulletins, conférences, etc.

La formule a depuis longtemps fait ses preuves. Grâce à l'action du réseau d'entraide, la condition des personnes stomisées est mieux comprise par le personnel spécialisé traitant, par l'entourage immédiat ainsi que par les fournisseurs qui peuvent ainsi améliorer la qualité des produits de soin distribués.

Pourquoi un regroupement provincial?

Avec le vieillissement de la population, le nombre des personnes stomisées est appelé à grandir, au Québec comme ailleurs. Les difficultés croissantes pour faire valoir les droits de ces personnes auprès des organismes réglementaires, l'importance de véhiculer un point de vue consensuel, voilà quelques-unes des raisons qui ont justifié la mise sur pied d'un organisme provincial.

Pour un grand nombre de personnes stomisées, le montant de l'allocation forfaitaire pour l'acquisition de produits de soins peut s'avérer fondamental dans l'équilibre budgétaire. Le barème révisé en octobre 2006 a constitué et constitue toujours un des dossiers prioritaires de l'AQPS qui s'y active d'ailleurs depuis sa formation.